NatyB - Comprendre son cancer du sein, le combattre et le vaincre en beauté La boutique NatyB - Lingerie, ensembles, accessoires... Le forum de NatyB
Lexique

Tous les mots   A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A.L.D. (Affection Longue Durée) : La trentaine d'affections de longue durée reconnue par l'assurance maladie donnent droit à une prise en charge à 100 %, par la sécurité sociale, de tous les soins, traitements et frais d'hospitalisation en rapport direct avec cette pathologie.
Les médecins rédigent leurs ordonnances sur des feuillets "bi-zones" permettant de distinguer ce qui revient à l'ALD et ce qui dépend d'une autre affection.
ABLATION : geste par lequel on retire une anomalie, une tumeur, un organe ou une partie d’organe, un corps étranger, des points de suture, un drain, un cathéter, etc…
Syn. : exérèse, résection
ADENECTOMIE : intervention chirurgicale qui consiste à enlever un ganglion (différence à faire avec un évidemment ganglionnaire qui enlève plusieurs ganglions).
L’adénectomie est une biopsie qui permet un examen anatomopathologique du ganglion et donc un diagnostic.
ADENOCARCINOME : type de cancer qui se développe à partir des glandes (sein, thyroïde, prostate, etc..). 95 % des cancers du sein sont des adénocarcinomes.

ADENOFIBROME : tumeur bénigne très fréquente liée à la croissance régulière (non cancéreuse) de cellules du sein dans une zone localisée. Les adénofibromes (AF) se présentent comme des nodules.
ADENOMEGALIE : augmentation de volume d’un ou plusieurs ganglions.
ADENOPATHIE : ganglion (cf définition) anormal qui a augmenté de taille, douloureux ou non. Un ganglion peut grossir pour des raisons autres qu'un cancer du sein (infection par exemple).

ADJUVANT : Traitement adjuvant : traitement complémentaire d'un traitement principal. On peut également parler de traitement néo-adjuvant, réalisé cette fois avant un autre traitement (chimiothérapie néo-adjuvante par exemple : réalisée avant la chirurgie).
ALOPECIE : perte des cheveux.
C'est un effet secondaire, temporaire, de certains médicaments de chimiothérapie.

AMBULATOIRE : Hospitalisation en ambulatoire ou hospitalisation de jour : arrivée le matin et sortie le soir.
AMENORRHEE : : absence de règles.
ANATOMO-CYTO-PATHOLOGIE : examen au microscope de cellules (cytologie) ou de tissus (histologie) de l'organisme.
La cytologie et l'histologie sont les deux techniques de l'examen anatomo-cyto-pathologique.
L'histologie établit de façon sûre le diagnostic de cancer. De plus, cet examen permet de déterminer le type de cancer dont il s'agit.
ANEMIE : diminution du nombre de globules rouges dans le sang.

ANTALGIQUE : Médicament utilisé pour lutter contre la douleur.
ANTI-ANGIOGENIQUE : Médicament qui bloque le mécanisme permettant à la tumeur de développer des vaisseaux sanguins, l’empêchant ainsi de se nourrir et donc de se développer.
ANTI-EMETIQUE : médicament visant à prévenir et à traiter les nausées et vomissements liés aux traitements du cancer.

ANTI-MITOTIQUE : Médicament empêchant la division (mitose) et donc la prolifération cellulaire, utilisé dans le traitement des cancers
ANTI-NEOPLASIQUE : : moyen propre à lutter contre une néoplasie (un cancer).
Synonyme d’anti-cancéreux.
ANTI-PYRETIQUE : : moyen, substance ou médicament ayant la propriété de faire baisser la fièvre.
APLASIE : très forte diminution des globules blancs, accompagnée d'une baisse des autres éléments du sang (globules rouges et plaquettes). C'est un effet secondaire, temporaire, de certains médicaments de chimiothérapie.

APOPTOSE : Appelée aussi « mort cellulaire programmée », l’apoptose correspond aux phénomènes qui conduisent normalement à la mort « en douceur » des cellules, indispensable à l’équilibre du corps pour tenir compte du renouvellement des tissus. Dans certains cancers, l’accumulation des cellules à l’origine de la tumeur serait due en partie à une apoptose insuffisante et pas seulement à une production accrue.
AREOLE : cercle de couleur plus ou moins foncé entourant le mamelon.

Dans le "jargon médical" on peut également parler de PAM : plaque aréolo-mamelonnaire (aréole + mamelon).

Après une reconstruction du sein, celle du mamelon et de l'aréole peut être pratiquée quelques mois plus tard. Réalisée sous anesthésie générale ou locale, elle dure environ deux heures. Pour reformer le mamelon, le chirurgien décolle, regroupe, plisse et réhausse des lambeaux de peau à l'endroit même du mamelon. L'aréole peut être reformée avec de la peau prélevée dans l'entrejambe ou, éventuellement, sur le sein opposé. Pour retrouver le même teint de peau, mamelon et aréole peuvent être tatoués. Le tatouage est d'ailleurs bien souvent la seule technique utilisée pour cette reconstruction. Il est alors réalisé sous simple anesthésie locale.

Il existe aussi des prothèses adhésives de plaque aréolo-mamelonnaire qui se mettent facilement en lieu et place de la PAM sur la prothèse externe ou sur le sein reconstruit.

ASTHENIE : Faiblesse, fatigue générale, perte de force.
AXILLAIRE : les ganglions axillaires sont les ganglions situés sous les bras, au niveau des aisselles