NatyB - Comprendre son cancer du sein, le combattre et le vaincre en beauté La boutique NatyB - Lingerie, ensembles, accessoires... Le forum de NatyB
Accueil Informations > Quoi de neuf dans la presse ? > Cancers du sein : et si leur pouvoir invasif était "latent" dès le début de leur développement ?
Cancers du sein : et si leur pouvoir invasif était "latent" dès le début de leur développement ?

Pourquoi certains cancers sont-ils plus agressifs que les autres ? C’est la question à laquelle ont voulu répondre, à l’Institut Curie, des chercheurs de l’Inserm et des médecins, en étudiant le profil biologique d’une forme de cancer du sein.

Résultats étonnants : l’agressivité tumorale semble déterminée dès les toutes premières cellules tumorales dans les cancers invasifs.
Ces résultats pourraient permettre de mieux définir des sous-populations de cancers localisés et adapter le traitement en fonction des risques associés.
La question de l’origine de l’agressivité des cellules tumorales reste entière : comment se déclenche la capacité invasive ?

Les Drs Anne Vincent-Salomon et Olivier Delattre ont analysé le phénotype et le profil génétique de 57 tumeurs mammaires ainsi que l’expression des gènes. Au stade localisé, les profils sont très similaires. La diversité, et en particulier le pouvoir invasif, des cancers du sein existe donc dès le stade précoce.

Alors comment s’acquiert le caractère agressif d’une tumeur ? S’il n’émane pas de l’apparition successive de modifications génétiques au sein des cellules tumorales ?

Le Dr Anne Vincent-Salomon est anatomo-pathologiste dans le département de Biologie des tumeurs de l’Institut Curie.
Le Dr Olivier Delattre est directeur de recherche Inserm à l’Institut Curie.
Institut Curie